espace coworking grenoble

Cowork in Grenoble : retour d’expérience de coworking

Trois mois après le lancement de l’espace de coworking Cowork in Grenoble, Carl, le trésorier de l’association Web in Alps, a eu l’occasion d’y passer une journée. Son retour d’expérience.

La situation tout d’abord. Situé rue Servan, dans le quartier des antiquaires, à deux pas du centre-ville piéton de Grenoble, il est idéalement situé pour les urbains. Il est facile d’y accéder à pied, à vélo ou en transports en commun. Pour la voiture, le plus simple reste encore le parking du musée ou le parking de l’hôtel de police, qui est gratuit.

Le lieu. Hébergé dans les anciennes chambres froides de feu le glacier Gonzales, l’endroit est vaste et comprend un espace de travail « sérieux », un espace de travail plus « décontracté » et deux salles de réunions / formations.

L’ambiance de travail. Lors du séjour de Carl, le lieu était peu fréquenté donc calme. Mathieu, le gérant, assure qu’il n’y a pas de règle quant à la fréquentation. Toujours est-il que l’endroit peut facilement accueillir une trentaine de coworkers et, lorsque cela sera nécessaire, un espace reste encore à aménager.

espace coworking grenoble

« Nous avons ouvert il y a 1 mois 1/2 et totalisons environ 35 coworkers. » nous dit Mathieu Genty. Pour les tarifs et les renseignements pratiques, le plus simple reste de se rendre sur le site de Cowork in Grenoble.

Un autre espace de coworking Col’Inn existe aussi à Grenoble, mais il cible plutôt les indépendants et les télétravailleurs.

Publié par

Carl

Impliqué au quotidien dans le web au travers de sa société, Koffeeware, mais aussi au travers de différents sites qu'il gère, Carl a rejoint Web In Alps en 2011. Il est le trésorier de l'association et gère les relations avec les sponsors.

5 réflexions au sujet de « Cowork in Grenoble : retour d’expérience de coworking »

  1. C’est une super initiative cet espace de coworking à Grenoble.
    A l’occasion il faudrait qu’on échange sur votre retour d’expérience pour lancer celui d’Annecy.

    Bonne continuation !!

    Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *